Communauté Mariale - Oasis de la Paix


Couvent de la Consolation

71026, Deliceto (FG)

ITALIE


0881-1991018



Appel de 09h00 à 12h00, de 14h00 à 17h00, de 19h30 à 21h00




Pour les demandes d'hospitalité, veuillez indiquer vos nom et prénom, adresse e-mail et numéro de téléphone dans le message.

Contacter la maison Deliceto

Contacter la maison Deliceto

 


Communauté mariale - Oasis de la Paix


Couvent de la Consolation

71026, Deliceto (FG)

ITALIE


0881-1991018



Appel de 09h00 à 12h00, de 14h00 à 17h00, de 19h30 à 21h00




Pour les demandes d'hospitalité, veuillez indiquer vos nom et prénom, adresse e-mail et numéro de téléphone dans le message.

saaa.jpeg
logo_cmop_home
logo_cmop_home

facebook
youtube

Communauté Mariale Oasis de la Paix © 2022, Tous droits réservés

Politique de confidentialité | Politique relative aux cookies

Notre histoire

Qui sommes-nous 

La Communauté mariale - Oasis de la  paix (CMOP) est, dans l'Église catholique, une famille ecclésiale de vie consacrée, à laquelle appartiennent des hommes et des femmes d'états de vie divers (consacrés internes, parmi lesquels des prêtres, consacrés séculiers, couples d’époux).

 

 

Ils partagent le même but spirituel : intercéder pour la paix et faire régner la paix en tout lieu et en toute situation, sous la conduite de Marie. En elle, le Christ, notre paix (cf. Ep 2, 14) prend constamment forme. Le charisme de la paix, pour chacun et chacune, implique donc une prière profonde, le don de soi et l’accueil et l’ouverture à l'autre, comme cela s'est déjà produit pour Marie de Nazareth.

 

 

Unis par le même charisme et la même mission, les membres de la communauté vivent chacun dans leur propre environnement : les hommes et les femmes consacrés internes vivent dans des centres spirituels, appelés "Oasis de la paix" répandus en Italie (Fara in Sabina, Ussana, Deliceto), en Bosnie-Herzégovine (Medjugorje), au Brésil (Fortaleza, Quixadà) et au Cameroun (Mbalmayo); les personnes consacrées laïques et les couples d’époux résident par contre dans leurs maisons, se réunissant périodiquement avec les autres membres de la famille ecclésiale pour la formation et la prière.

logo_cmop_homeimg-20191130-wa0021.jpegimg-20210914-wa0016.jpeg20190918_214233.jpeg20190914_070934.jpeg

RdV 1 

Nous sommes reconnaissants à Marie, Reine de la Paix, car avec son amour maternel et son aide, elle nous a rencontrés dans notre vie et nous a fait rencontrer Dieu, Jésus, le Prince de la Paix (cf Is 9,5 ; Ep 2,14 ) vivant dans son Église.

Les origines

A l'origine de la CMOP se trouvent les événements de la célèbre ville bosniaque de Medjugorje. Touchés par la rencontre avec la Reine de la Paix, certains jeunes ont voulu traduire le message de prière, de pénitence, de conversion, le message de simplicité et de paix que "la Gospa" répétait dans ses apparitions dans un style de vie consacrée. Marie, pour ainsi dire, les "a rencontrés" à un carrefour de la vie et les a amenés à l'auteur de la paix, Jésus .

 

C'était l'année 1987. Les aspirations des premiers frères et sœurs ont été recueillies par le prêtre passioniste Gianni Sgreva. Touché aussi par la grâce de la terre de Medjugorje, il s'est demandé comment répondre à l'appel de ces jeunes et au cri du monde, en besoin de paix et de réconciliation. Il eut ainsi l'intuition de créer des espaces de prière qui puissent faciliter la rencontre de l'homme avec Dieu, des "cliniques spécialisées pour les cœurs malades", comme lui-même, avec audace, aimait s'exprimer. Réconcilié avec Dieu et avec les frères, beaucoup d'âmes auraient pu recevoir la guérison et la paix.

 

Ainsi, le 25 mars 1987, la Communauté mariale - Oasis de la paix est devenue une réalité juridique. La première maison a été ouverte le 18 mai de la même année à Priabona (Vicence - Italie). Au diocèse de Sabina-Poggio Mirteto (Rieti - Italie) a été obtenue la première reconnaissance ecclésiastique (25 décembre 1990), définitivement sanctionnée le 5 février 1999 par l'érection de la même communauté en Association publique de fidèles en vue de devenir un Institut de Vie Consacrée.

20190919_174910.jpeg20211123_162817.jpeg20211123_155104.jpeg

RdV 2 

À partir de cette rencontre mariale, notre vie a changé. La Reine de la Paix nous accompagne maintenant dans un cheminement progressif de conversion au Seigneur et pour cela elle nous invite et nous éduque avec amour à élever sans cesse « toutes sortes de prières et de supplications dans l'Esprit » (Eph 6, 18) et à vivre dans la joie, la pénitence, la mortification et le jeûne pour atteindre la sainteté, la plénitude de la paix, dans une vie de consécration spéciale, et pour communiquer cette sainteté aussi aux autres frères.

20211123_104311.jpeg

Le fondateur 

Le P. Gianni Sgreva, initiateur et fondateur de la Communauté, est un religieux de la Congrégation des passionistes. Ordonné prêtre le 21 décembre 1974, il a obtenu un doctorat en théologie et sciences patristiques à l'Institut pontifical Augustinianum de Rome. Avec la permission de son supérieur général, le P. Michael Boyle il a accompagné la Communauté dans ses premiers pas dans l'Église, agissant comme responsable général et guide charismatique-pastoral de la communauté de 1987 à 2001.

 

RdV 3 

Marie, qui à la Croix de Jésus est devenue Mère de l'Église et Mère de l'humanité, demande notre collaboration pour sauver de nombreux frères et sœurs en quête de Paix. En nous abandonnant à elle, nous ne voulons pas garder pour nous le don reçu. Nous déclarons avec joie notre entière disponibilité pour que la Reine de la Paix se serve de nous comme de ses instruments pour l'accomplissement du plan salvifique du Père, avec le témoignage et le sacrifice de nos vies pour le salut du monde.

De 2001 à aujourd'hui 

Sous la direction de l'évêque de Sabina-Poggio Mirteto, au cours des vingt dernières années, la Communauté a consolidé sa présence en Italie, en Bosnie-Herzégovine, au Brésil et au Cameroun, avec la création de centres de spiritualité, qui se sont révélés authentiques " Oasis de paix » pour beaucoup, et la gestion d'importants sanctuaires diocésains (Quixadà, Mbalmayo et Deliceto), en collaboration fructueuse avec l'Église locale.

 

 

Au fil du temps, des parcours de formation se sont approfondies, avec le développement de parcours spirituels pour les individus, les couples, les jeunes, et l'accompagnement personnalisé des personnes en quête de paix. La physionomie juridique de l'œuvre a également été clarifiée (famille ecclésiale de la vie consacrée), afin de garantir l'unité dans la distinction des hommes et des femmes, d'une part, et des trois groupes qui composent la Communauté (consacrés internes, consacrés séculiers, couples mariés) d'autre part, et tour dans une synergie synodale, respectueuse des différences de sexe, de culture, d'états de vie, et dynamiquement tendue vers la communion.

 

Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder